Bases pour une bonne technique de piano

Une technique appropriée est une partie cruciale de toute forme d’art physique, en particulier de jouer d’un instrument. Une bonne technique favorise la constance des performances, réduit la fatigue lorsque vous jouez pendant de longues périodes, aide à prévenir les blessures physiques et vous permet de jouer de votre instrument pendant de nombreuses années.

La position de votre corps a un effet direct sur l’efficacité du flux d’énergie vers les touches.

En examinant la technique du piano, considérez le chemin de l’énergie à travers la structure de votre corps, qui s’écoule entre vos doigts et dans le piano. Je ne parle pas d’énergie spirituelle, mais d’énergie cinétique. L’énergie cinétique est l’énergie qu’un corps possède en vertu de son mouvement. Pensez à un marteau frappant un clou et vous comprendrez.

La position de votre corps a un effet direct sur l’efficacité du flux d’énergie vers les touches. Pensez-y comme à un tuyau d’arrosage: si le tuyau est droit, l’eau ne coule pas. Si le tuyau est plié, le débit sera compromis.

N’oubliez pas qu’il ne s’agit pas de suggestions pour appliquer une technique ou un style de jeu spécifiques, mais plutôt d’un guide expliquant comment s’asseoir au piano avec la posture la plus efficace. Parce que la forme du corps de chaque personne est un peu différente, vous aurez sans doute une interprétation légèrement différente en fonction de votre propre technique. N’hésitez pas à expérimenter ces positions et à trouver ce qui vous convient le mieux. Cependant, gardez à l’esprit que, comme toute nouveauté, certaines de ces positions peuvent sembler gênantes au début. Ne rejetez rien immédiatement, mais donnez-vous plutôt le temps de vous adapter.

Position du corps et structure.

Bien que deux personnes ne soient pas construites exactement de la même manière, il existe des principes universels que vous pouvez utiliser pour aligner votre corps dans sa position la plus efficace. Afin de positionner votre corps de manière à ce qu’il soit le plus efficace possible, examinons les différentes parties du corps et leur position par rapport au piano et les unes aux autres.

Banc

Commencez par vous asseoir au centre du banc plutôt que de revenir en arrière. Assis tout en arrière, votre bas du dos s’affaisse. Le dessous de vos jambes (vos muscles ischio-jambiers) ne devrait pas être sur le banc mais en avant du banc, et ne devrait avoir rien sous eux. Cela permet à votre dos de se redresser naturellement. Cela permet également à toute votre colonne vertébrale de rester en équilibre et de « flotter ». Votre tête devrait flotter sur votre cou. Votre cou doit flotter sur vos épaules et jusqu’à la base de votre colonne vertébrale.

Bonne position sur le banc de piano

C’est la position que vous souhaitez atteindre sur le banc de piano. Dos droit, les pieds sous les genoux et un bon emplacement au centre du banc.

la taille

Le banc doit être suffisamment haut pour que vos hanches soient au même niveau que vos genoux ou légèrement au-dessus. Cela met votre poids sur vos jambes et vos pieds au lieu de votre bas du dos.

Distance

Vous devriez pouvoir placer vos mains confortablement sur les touches sans avoir à aller trop loin en avant. Vous ne devriez pas avoir à avancer vos coudes de plus de quelques centimètres pour atteindre les touches.

Pieds

Les pieds doivent être juste en dessous ou légèrement en avant de vos genoux, jamais derrière vos genoux. Cela vous permettra d’optimiser la structure et de soutenir vos pieds et vos jambes pour empêcher votre corps de tomber.

Sans cette structure, votre corps compensera naturellement en contractant d’autres muscles, y compris les abdominaux et le bas du dos. Cette tension restreint non seulement votre mobilité mais votre respiration également. Si vous ne pouvez pas respirer correctement, vous ne pouvez pas vous détendre correctement.

Position de piano: les pieds trop loin en arrière

Ne faites pas cela: garder vos pieds trop loin en arrière crée de la tension dans d’autres parties de votre corps où vous ne le souhaitez pas.

Les genoux

Gardez vos genoux alignés avec votre bassin, pas en dehors de (plus large que) le bassin. Briser cette structure a le même effet que de placer vos pieds derrière vos genoux.

Épaules

Imaginez que vous tenez une brique dans chaque main et laissez vos bras baisser. Puis, ne pliant que le coude, levez les bras. Cela ouvrira la voie à la bonne position des épaules. Les épaules doivent toujours être détendues et baissées. S’ils sont soulevés de quelque manière que ce soit, cela signifie que vous fléchissez les muscles de votre trapèze et que vous ressentez des tensions aux épaules et à la douleur au cou.

Mouvement, relaxation et puissance.

La puissance vient de derrière les doigts et non des doigts. Le travail de vos doigts est d’être assez fort pour maintenir leur structure. Lors de l’exécution d’un coup de poing, par exemple, le pouvoir vient de tout le corps – de derrière le poing, pas du poing lui-même. Le poing est juste le point de contact. La même chose peut être dite de la relation entre les doigts et les touches du piano.

Bonne position sur le banc de piano

Position correcte des mains du piano. Assurez-vous que votre poignet n’est ni trop haut ni trop bas.

Considérez votre bras du coude au bout des doigts comme la principale unité de jeu. Vos doigts ne devraient jamais faire la majorité du travail ou du mouvement par eux-mêmes. Au lieu de cela, l’unité de jeu bras-mains-doigts entière devrait se déplacer comme une seule et même entité.

De derrière cette unité, vous pouvez engager tous les muscles du reste du bras et du torse. En plus de la force de ces muscles, il y a aussi la masse de toutes ces parties du corps. Enfin, il y a la force qui nous empêche de flotter dans l’espace: la gravité.

Si vos muscles sont tendus, vous vous battez non seulement contre vos propres mouvements (comme lorsque vous conduisez tout en appuyant simultanément sur les pédales d’accélérateur et de frein), mais également contre la gravité, qui entraînera fatigue et fatigue. Gardez votre corps détendu et laissez la gravité vous aider à projeter la masse de vos parties du corps dans votre bras et, finalement, dans les touches.

Tout ce concept peut être comparé à l’intérieur d’une horloge grand-père. Aucun mouvement ne fait seul beaucoup de travail. Au contraire, chaque petit mouvement se combine pour faire un mouvement plus grand.

 

http://sessionville.com/articles/a-basic-guide-to-proper-piano-technique