Standards de jazz, bossa-nova, pop et chanson française : 

Des grandes scènes nationales à celles des petits clubs à l’atmosphère plus feutrée, Barbara Zins et David Bonnin proposent un répertoire équilibré entre standards de jazz, bossa-nova et classiques revisités de la chanson française passant avec un égal bonheur des ballades empreintes d’émotion aux swings les plus irrésistibles, n’oubliant pas pour autant l’un des fondements de cette musique : l’improvisation.

 

avec Barbara Zins : 

Née en Espagne d’un père franco-américain et d’une mère allemande, Barbara Zins est une petite fille polyglotte qui a pu développer très jeune son oreille musicale, et c’est au travers de leçons de piano classique qu’elle découvre son goût pour la musique.

A 20 ans, laissant son cursus universitaire de côté, celle-ci décide de se consacrer exclusivement à sa passion et commence « le métier » en chantant dans un orchestre de bal.

N’ayant jamais pris de cours de chant, elle travaillera seule d’arrache-pied à comprendre les mécanismes de cette « voix-instrument » qu’elle pressent déjà être son mode d’expression, et en explore la texture en imitant les vocalistes et la phraséologie de ses instruments préférés.
Définitivement autodidacte et depuis toujours attirée par l’aspect rythmique de la musique, elle aborde de la même façon la basse et la batterie et se produira de longues années en tant que bassiste sur scène.

Curieuse et avide de nouvelles expériences, elle fonde plusieurs groupes dans la région de Lyon, où elle décide de s’installer, et s’intégrera à de multiples formations.
Ce parcours protéiforme va la mener du funk à la worldmusic, en passant par la chanson française et l’électro, pour finalement éclore à maturité au jazz, qu’elle découvre juste avant d’intégrer un Big Band à Monte-Carlo.

Sa vocation de chanteuse de jazz née, elle travaillera alors patiemment les standards de cette musique au plus près de son essence, s’affranchissant rapidement des thèmes originels et s’essayant avec allégresse aux arcanes de l’improvisation.

C’est au travers de ce parcours exigeant et singulier, avec plus de mille concerts à son actif, que Barbara Zins a affiné son esthétique musicale et son identité de « chanteuse de scène ».

Tagged with →